Vision Canada
procanada legal immigration inc
Frontpage Slideshow (version 2.0.0) - Copyright © 2006-2008 by JoomlaWorks
L'économie

 

Une des plus grande économies du monde


Le  Canada est un pays industrialisé et technologiquement avancé, son économie diversifiée repose principalement sur l'abondance de ses ressources naturelles et sur le commerce effectué en grande partie avec les États-Unis, pays avec lequel perdure une relation complexe depuis les temps coloniaux et les débuts du Canada moderne.

 

Le canada est l'une des nations les plus riches du monde, un membre de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et du Groupe des huit (G8). Le Canada possède une économie de marché qui subit légèrement plus d'interventions gouvernementales que l'économie américaine, mais beaucoup moins que la plupart des pays d'Europe. Le Canada eut historiquement un produit intérieur brut (PIB) per capita plus faible que celui de son voisin du sud — bien que la richesse soit plus équitablement distribuée, et plus élevée que dans les grandes économies d'Europe.

 

À partir des années 1990, grâce à une réforme de l'État réussie et d’une gestion de l'État rigoureuse (voir Politique de rigueur), inspirée des principes du libéralisme économique, la dette fédérale passe de 68,4 % du PIB en 1994 à 38,7 % en 2004, à la suite d'une série d'excédents budgétaires ; en parallèle à la baisse du déficit, la part des dépenses publiques fédérales dans le PIB est passée de 19 % à 12 %, les dépenses publiques totales baissant d’environ 10 % entre 1992 et 2004. L’économie canadienne connaît une période d'effervescence économique, avec un taux de croissance élevé et un faible taux de chômage. Les taux de chômage provinciaux variaient entre 4,7 % et 12,2 %.


TSX

 

Le Canada est certainement parmi les pays les plus attractifs du monde sur le plan économique. Il y a 15 ans, il était populaire, pour ceux qui avaient beaucoup de placements, d’envisager de sortir du Canada leur épargne notamment vers les États-Unis parce que le pays était très endetté et affichait une croissance économique inférieure à celle des États-Unis.


Avec une économie plus forte et solide, sa croissance économique a été largement supérieure à la moyenne des pays du G7, et surtout son endettement et ses déficits budgétaires sont largement inférieurs, comparés à ces pays. le système bancaire du Canada est cité comme un exemple à suivre, même si son image de pionnier en environnement a perdu de son lustre.


Quand une économie performe relativement bien, le marché boursier suit cette tendance. La bourse canadienne a offert, depuis 5 ans, le meilleur rendement des pays développés et se compare avantageusement par rapport aux pays émergeants avec son 8,5% de rendement composé. Malgré ces bons gains, la bourse canadienne n’est relativement pas dispendieuse et se transige à 20 fois ses profits, comparée à 25 fois pour la zone euro et 18,4 fois pour la bourse américaine.


Le Canada a l’avantage d’avoir d’importantes ressources naturelles et une économie très diversifiée, dans un pays démocratique où le système financier est mieux qu’ailleurs. Si on le compare à la Russie, par exemple, on constate que son économie dépend totalement du prix de l’énergie. Certaines économies devenues florissantes comme l’Irlande pendant plusieurs années vivent aujourd’hui une dépression économique sévère et latente.



Le taux de chômage au Canada demeure raisonnable, comparativement à d’autres pays industrialisés qui ne cesse en plus de croitre exemple du Portugal, de la Grèce ...

 


Certaines villes comme Québec se démarquent avec un taux de chômage de 4.5% présentant le plus bas taux de sans emploi de toutes les villes de plus 500000 habitants au Canada.

 

 

 

Vision Canada Immigration(c)2011

logo_vision_canada_official_white-small