Vision Canada
procanada legal immigration inc
Frontpage Slideshow (version 2.0.0) - Copyright © 2006-2008 by JoomlaWorks

Immigration record en 2010 au Canada : 280 mille 636 immigrants légaux reçus


Si, ailleurs, on se barricade contre les immigrants, au Canada, on ouvre les portes. L’année 2010 est celle des records. L’immigration a inégalé un chiffre de 50 ans et a crû de 6 % par rapport aux estimations gouvernementales.



(Correspondant permanent à Montréal) - Le Canada a accueilli 60 mille immigrants de plus par rapport à la moyenne des vingt dernières années, d’après un communiqué de presse rendu public dimanche dernier par le ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration, Jason Kenney. Selon Citoyenneté et Immigration Canada, 280 mille 636 immigrants légaux sont entrés dans le pays l'an dernier, soit une hausse de 6 %, un sommet inégalé en 50 ans.

 

Alors que, traditionnellement, la fourchette d’accueil était de 240 mille à 265 mille nouveaux résidents permanents. Une telle hausse s’explique par la mise en place d’un programme spécifique destiné aux travailleurs qualifiés. Par exemple, en 2008, souligne Citoyenneté et Immigration, le Canada avait un arriéré de plus de 640 mille personnes au titre de la catégorie des travailleurs qualifiés du volet fédéral qui attendaient depuis longtemps, voire depuis six ans, que leur demande soit traitée. Le Plan d’action a permis en 2010 de faire chuter ce nombre à 335 mille personnes attendant une réponse à leurs demandes.

 

Le communiqué du ministre canadien de la Citoyenneté et de l'Immigration précise que les deux tiers des résidents permanents admis l'an dernier sont issus de l'immigration économique. Jason Kenney ajoute que ‘le nombre élevé d'immigrants économiques en 2010 avait permis à Citoyenneté et Immigration Canada de réduire le nombre de demandes en attente dans la catégorie des travailleurs qualifiés du volet fédéral’. Le ministre d’ajouter qu’’alors que d’autres pays occidentaux ont réduit leurs taux d’immigration pendant la récession, notre gouvernement a conservé un taux d’immigration légale élevé. Après tout, l’économie canadienne, au lendemain de la récession, a besoin d’un taux élevé d’immigration économique pour maintenir sa vigueur, a déclaré le ministre Kenney. Nous avons accueilli en 2010 le plus grand nombre de résidents permanents des 50 dernières années pour appuyer le redressement économique du Canada. Parallèlement, nous avons pris des mesures pour protéger l’intégrité du système d’immigration du Canada avec la présentation de la Loi visant à empêcher les passeurs d’utiliser abusivement le système d’immigration canadien’.

 

La plupart des travailleurs qualifiés se sont installés au Canada avec leur famille. Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration apprécie particulièrement une telle situation qui permettra au Canada de maintenir une certaine vigueur économique aux lendemains de la récession de 2008-2009. Même l’opposition officielle libérale n’a pas caché son enthousiasme face à un tel phénomène qui permet à l’économie du pays d’obtenir une main-d’œuvre qualifiée. Cependant, l’opposition souhaite qu’Ottawa accentue les réformes dans les programmes apportés aux immigrants. L’avocat Me Patrice Brunet, spécialisé en droit de l'immigration, a indiqué sur le plateau de Rdi-Canada que ‘le gouvernement du Canada a concentré ses efforts sur les candidats qui sont les plus intéressants pour l'économie et la société canadienne et a accéléré le traitement de ces demandes-là’. Le juriste a relevé aussi les efforts faits par le gouvernement conservateur pour retenir ici les étudiants et les travailleurs étrangers temporaires. Me Patrice Brunet de dire que ‘c'est une bonne chose, parce que des étudiants qui ont fait leurs études ici pendant deux, trois ou quatre ans, on veut les garder évidemment. Même chose pour ceux qui bénéficient d'un permis de travail, ceux qui travaillent ici dans une entreprise et qui ont acquis une expérience de travail pendant deux ou trois ans pour une entreprise canadienne, on veut les garder’.

 

96 mille 147 étudiants étrangers au Canada

Le Canada accueille actuellement près de 96 mille 147 étudiants étrangers, soit 28 mille 292 étudiants étrangers de plus qu’en 2005. Un tel bassin d’opportunités a poussé les autorités fédérales à créer en 2008 le titre ’de la catégorie de l’expérience canadienne’. Un tel aménagement permet aux étudiants étrangers admissibles de présenter une demande de résidence permanente depuis le Canada. Selon une étude commandée par le gouvernement du Canada, intitulée Impact économique du secteur de l’éducation internationale pour le Canada, on estime à plus de 6,5 milliards de dollars la contribution annuelle des étudiants étrangers à l’économie canadienne.

 

Cependant, si le Canada continue à mettre l’accent sur l’immigration économique, il continue de serrer davantage sur l’accueil des réfugiés. Pourtant, si le nombre de réfugiés accueillis par le Canada a peu changé l'an dernier, restant dans la moyenne des dernières années, il a néanmoins diminué depuis 2005. Les chiffres officiels indiquent que 12 mille 500 réfugiés et personnes à leur charge ont vu leur demande d'asile au Canada acceptée en 2010. Ce nombre qui était de plus de 25 mille en 2005, a subi une baisse marquée par la suite, pour se stabiliser autour de 10 mille à 12 mille réfugiés et personnes à charge depuis 2008. Selon toujours Citoyenneté et Immigration Canada, 7 200 réfugiés étaient parrainés par le gouvernement, tandis que 4 800 autres étaient parrainés par le secteur privé.